Calendrier

L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    

  Mai 2019  

 

Rechercher

 
 

zoomsur.gif

Accueil > Communiqués de presse > Décembre 2018 > Rencontre des partenaires sociaux à l’Elysée
Communiqués de presse

lundi 10 décembre 2018

Rencontre des partenaires sociaux à l’Elysée

Le Président de la République a réuni ce matin les partenaires sociaux ainsi que les représentants des collectivités territoriales et ce afin de les entendre avant de s’adresser aux Français ce soir.

À cette occasion, François Asselin, Président de la CPME, a pu rappeler l’impact économique désastreux du mouvement actuel en soulignant l’absolue nécessité qu’il soit mis fin aux violences et aux blocages qui handicapent lourdement le fonctionnement normal de l’économie française.

Il a également insisté sur le fait que de très nombreux artisans, commerçants, chefs d’entreprise de TPE, PME font également remonter un véritable ras le bol fiscal, qu’il s’agisse de la fiscalité nationale ou locale.

La CPME met donc en garde contre toutes mesures qui aboutiraient, sous une forme ou une autre, à faire augmenter le poids des prélèvements obligatoires sur les entreprises. Il est temps de mettre fin au jeu de bonneteau fiscal.

Le gouvernement ne doit pas se défausser sur les entreprises des responsabilités qui sont les siennes.

La CPME suggère néanmoins que des mesures soient prises rapidement pour répondre aux attentes d’une partie de nos concitoyens. Elle propose par exemple que les heures supplémentaires soient défiscalisées et nettes de charges sociales. Elle suggère également pour aider les entreprises en difficulté qu’elles soient exonérées de charges sociales au 4e trimestre 2018 et que les banques augmentent les plafonds de découverts autorisés.

À l’inverse, toutes primes à verser obligatoirement par les employeurs, toutes augmentations massives du SMIC ou toutes remises en cause de dispositifs tels que le CICE sont à proscrire. Elles mettraient en difficulté de très nombreuses entreprises et viendraient alimenter une grogne bien réelle.

Quelles que soient les mesures annoncées par le Président de la République il est important qu’elles soient financées par une réduction des dépenses publiques, toute augmentation du déficit venant obscurcir l’avenir des générations qui nous suivent.